Le Bon mot de Glo

Chers lecteurs / amateurs de calembours,

Sur un rythme semestriel, #LeBonMotDeGlo et son partenaire, le cinéma de ces dernières semaines ! (Refaites-le avec la voix de Danse avec les stars, c’est plus drôle).

Cette semaine, deux films au banc d’essai, avec un coup de coeur… et une incompréhension.

#LaTêteHaute : on ira tous voir Paradot

ob_f73806_la-tete-haute

Pitch : le film suit, pendant 2h, le parcours éducatif, chaotique – et initiatique – du jeune Malony, un ado dirons-nous difficile. Il sera très vite confronté à une juge pour enfants, qui le confiera à un éducateur ; les deux feront tout pour le sauver.

T’étais où… Pialat ? : le film fait en effet écho au chef-d’oeuvre de Maurice Pialat, L’Enfance Nue, où un gamin de l’assistance publique trouvait refuge auprès d’un vieux couple après plusieurs tentatives dans des familles d’accueil. Les deux films ont en commun cette vérité quasi documentaire ; la plupart des éducateurs sont d’ailleurs des professionnels. Emmanuelle Bercot a même enquêté pendant 5 ans sur le milieu des centres éducatifs et des juges pour enfants. Mais La Tête Haute émerge (hihi) par sa dimension romanesque, qui confère toute la charge émotionnelle au film. Je n’ai pas honte de le dire : rarement je n’ai été aussi bouleversé au cinéma #LarmesFatales #MêmePasPleurs

All we need is Rod… : LA révélation du film. Le jeune acteur impressionne dans ce parcours du combattant, son « Rod-movie ». Repéré via un casting sauvage, alors qu’il étudiait en CAP menuiserie, ce beau gosse de Rod incarne à merveille cet ado écorché vif et tourmenté. Après avoir récompensé la toute jeune Louane en Février dernier, l’Académie des César pourrait auréoler le néo-comédien du César du meilleur espoir masculin : ce qui nous ferait un César Paradot.

Le reste du casting est à l’avenant : Catherine Deneuve magistra(le) en juge pour enfants, Benoît Magimel futur César du meilleur 2nd rôle masculin, et Sara Forestier en lice pour le César du meilleur 2nd rôle féminin, le seul qui manque à son palmarès…

Rod-Paradot-la-revelation-de-Cannes-2015

Côté box-office, La Tête Haute n’a pas à rougir, avec 415.000 entrées en deux semaines.

La Note Haute, DeNeuve/10

#TaxiTéhéran : chut, l’Ours dort…

546075

Pitch : interdit de réaliser, le cinéaste Jafar Panahi tourne ce film clandestinement via une petite caméra dissimulée dans une boîte à mouchoirs ; on le découvre ainsi en chauffeur de taxi, sillonnant les rues de Téhéran. A la frontière du documentaire et de la fiction, « Taxi Téhéran dresse le portrait de la société iranienne », au gré des passagers qui prennent place dans le véhicule. Je mets tout ça entre guillemets, parce qu’après 2h30 de film (ah pardon, 1h22 ‘seulement’), je ne suis pas certain d’en savoir plus sur l’Iran.

Jaf le taxi, il va pas partout… : depuis 2010, Jafar Panahi est en effet interdit de quitter le territoire par le régime islamique. Le problème, c’est qu’il suit les autoroutes du cliché : un débat stérile sur les voleurs de roues, opposant un homme rétrograde à une femme progressiste, une jeune nièce qui débite son discours anti-censure… S’ajoute à cela une galerie de personnages WTF : une femme qui hurle avec son mari ensanglanté (cf. ci-dessous), un vendeur de DVD piratés tout droit sorti de Fort Boyard #nainportequoi

Taxi-auto-confidences-a-Teheran_article_landscape_pm_v8

Du coup, j’avoue ne pas m’être laissé embarquer dans ce taxi, errant entre personnages excessifs et situations caricaturales.

À bout de course : autre souci de taille, le rythme, lentissime. On en vient à regretter la présence de Samy Naceri au volant. Comme cela s’ajoute à un dispositif minimaliste, forcément, ça n’aide pas. D’une durée d’1h22, le film en paraît facilement le double. Et même avec une place réduite du CE de Canal, ça fait cher le prix de la course. #RemettezNousRMC

Certes, un réalisateur qui brave les mollahs et risque sa vie pour exercer son métier, c’est réjouissant. Mais de là à crier au génie, de parler de « merveille » (Télérama ; #JeDénonce) ou encore de « chef-d’oeuvre cocasse et drôle » (Le Monde), y a comme un malaise… C’est qu’ils applaudiraient des deux mains Uber Bagdad ou Lyft Alep.

Compréhensif, le compteur ne s’élève qu’à 2… /10.

C’était la dernière séquence, c’était la dernière séance, et le rideau sur l’écran est tombé…

Coolhunter #1

Je cherchais depuis quelque temps une façon rapide et sympa d’organiser mes coups de coeur art, musique, voyages…Le cool hunter , nouvelle catégorie sur le blog, regroupe les news et inspirations croustillantes chinées par ci par là sur les réseaux sociaux, la presse, les blogs ou chez ma maman.

Retrouvez donc deux fois par semaine mes petites listes du cool (selon moi!) où on pique un peu ce que l’on veut et ce que l’on aime.

& Pour les adresses mentionnées, vous les retrouverez toutes dans la partie CITY GUIDE du blog !

 

ONE. L’interview d’Alber Elbaz dans Numéro Mars. Le directeur artistique de Lanvin revient sur l’exposition consacrée à Jeanne Lanvin et nous révèle ses réflexions.

90546

« Alber Elbaz: La poésie Lanvin » Numéro Magazine – mars 2015  / Exposition Jeanne Lanvin au Palais Galliera du 8 au 23 mars

TWO. Pour les amoureux du film Whiplash et son ambiance jazzy-new yorkaise, le piano bar Speakeasy semble être un lieu incontournable. Le lieu plutôt cosy en début de soirée devient club après minuit le jeudi vendredi et samedi. A vos trompettes !

closup-7

Le Speakeasy – restaurant piano club, 25 rue Jean Gireaudoux 75016 Paris

THREE. Il y a quelques jours s’achevait la semaine de la mode à Milan, l’ocassion pour moi de revenir sur la marque italienne Marni et son installation au  Salon International du Meuble , salon de design d’intérieur, qui s’est déroulé à Milan en avril 2014 . Marni monte « Animal House, une installation de girafes, d’autruches, de lapins, de canards, d’ânes et de flamants roses en métal et PVC coloré, élaborée par des femmes colombiennes (…) » nous dit Laure Ambroise, du Jalouse. C’est sublime.

hgissuecom

bliqxnet2 bliqxnet3

 

 

xx

 

Le Bon mot de Glo

582149.189

Chers tous,

Le Bon mot de Glo signe son grand retour après plus de 5 mois de disette (une éternité, je vous l’accorde).

Au menu : la 40ème cérémonie des César, avec le duo Baer/Boon à sa tête (respectivement à la présentation et à la présidence), qui se tiendra le 20 Février prochain.

Après l’annonce des nominations jeudi, place au traditionnel concours de pronostics !

Si les « Saint-Laurent » accumulent – sans surprise – les nominations, les votes de l’Académie font preuve d’un certain éclectisme : La Famille Bélier (plus de 5,1 millions de spectateurs à ce jour) côtoiera ainsi le formidable Eastern Boys (47 000 entrées (!)) au titre du meilleur film, tandis qu’Hippocrate et Les Combattants, présents dans les principales catégories, pourraient eux aussi tirer leur épingle du jeu. Bref, tout cela s’annonce très ouvert…

#ThisIsTheVoooote

Note à l’attention des – centaines de milliers de – lecteurs : il s’agit bel et bien de bien de pronostics, et non de choix personnels…

Meilleure Actrice

Juliette Binoche dans Sils Maria

Marion Cotillard dans Deux Jours, Une Nuit

Catherine Deneuve dans Dans La Cour

Emilie Dequenne dans Pas Son Genre

Adèle Haenel dans Les Combattants

Sandrine Kiberlain dans Elle L’adore

Karin Viard dans La Famille Bélier

Les-Combattants-VF_reference

Si elle fait figure d’outsider (aux côtés d’Emilie Dequenne), Adèle Haenel devrait néanmoins remporter la précieuse statuette, un an après son premier César (du meilleur second rôle féminin, dans Suzanne).

En espérant qu’elle revête sa plus belle tenue de combat !

Meilleur Acteur

Niels Arestrup dans Diplomatie

Guillaume Canet dans La Prochaine Fois Je Viserai Le Coeur

François Damiens dans La Famille Bélier

Romain Duris dans Une Nouvelle Amie

Vincent Lacoste dans Hippocrate

Pierre Niney dans Yves Saint Laurent

Gaspard Ulliel dans Saint Laurent

Capture-decran-2014-09-23-a-13

Mon choix se porterait volontiers sur Romain Duris, merveilleuse dans Une Nouvelle Amie. Mais, à moins que les deux SL ne se cannibalisent, Gaspard Ulliel devrait prendre le dessus sur Pierre Niney (l’inverse serait nettement moins excitant, ndlr). #1CésarPourGaspard

Meilleur Premier Film

Les Combattants réalisé par Thomas Cailley

Elle l’adore réalisé par Jeanne Herry

Fidelio, l’odyssée d’Alice réalisé par Lucie Borleteau

Party Girl réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis

Qu’Allah Bénisse La France réalisé par Abd Al Malik

static1.squarespace

Les Combattants n’ont pas vraiment de rival à leur taille dans cette catégorie… 1er César assuré pour Thomas Cailley (du cinéma).

Meilleur Acteur dans un second rôle

Eric Elmosnino dans La Famille Bélier

Guillaume Gallienne dans Yves Saint Laurent

Louis Garrel dans Saint Laurent

Reda Kateb dans Hippocrate

Jérémie Renier dans Saint Laurent

Reda-Kateb-Hippocrate

Eric Elmosnino porte à lui seul La Famille Bélier (et ce sans en être membre, sacré exploit), Guillaume Gallienne campe un Bergé magistral dans YSL… Mais Reda Kateb s’emparera du précieux trophée, j’en fais le serment.

Meilleure Actrice dans Un Second Rôle

Marianne Denicourt dans Hippocrate

Claude Gensac dans Lulu Femme Nue

Izïa Higelin dans Samba

Charlotte Le Bon dans Yves Saint Laurent

Kristen Stewart dans Sils Maria

claude-gensac-lulu-femme-nue

Catégorie pour le moins ouverte… (je ne dis pas ça pour Kristen Stewart, fin de la parenthèse). Très juste dans Hippocrate, Marianne Denicourt a de sérieuses chances de l’emporter. Trop juste, Charlotte Le Bon pourra tenter sa chance une autre fois. Claude Gensac pourrait bien créer la surprise… #DeFunèsMémoire

Meilleur Espoir Féminin

Lou De Laâge dans Respire

Louane Emera dans La Famille Bélier

Joséphine Japy dans Respire

Ariane Labed dans FIdelio, l’odyssée d’Alice

Karidja Touré dans Bande de Filles

Film Respire

Au mérite, cela devrait se jouer entre Joséphine Japy et Lou De Laâge, les deux héroïnes de Respire (de Mélanie Laurent). Le collège de votants va-t-il oser Joséphine ? Sa collègue (de bourreau) profitera-t-elle De Laâge plus élevé, qui lui octroie une plus forte notoriété ? C’est mon pari…

L’Académie devrait rester sourde au « talent » de la protagoniste de La Famille Bélier. Pas sûr que Louane Emera, mais c’est ainsi.

Meilleur Espoir Masculin

Kévin Azaïs dans Les Combattants

Ahmed Dramé dans Les Héritiers

Kirill Emelyanov dans Eastern Boys

Pierre Rochefort dans Un Beau Dimanche

Marc Zinga dans Qu’AllahBénisse La France

541798

En l’absence de Saint Laurent, Kévin Azaïs des Combattants devrait battre ses concurrents à plate couture.

Meilleur Film Étranger

12 Years A Slave réalisé par Steve Mcqueen

Boyhood réalisé par Richard Linklater

Deux Jours, Une Nuit réalisé par Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne

Ida réalisé par Pawel Pawlikowski

Mommy réalisé par Xavier Dolan

The Grand Budapest Hotel réalisé par Wes Anderson

Winter Sleep réalisé par Nuri Bilge Ceylan

166201

On regrettera l’absence de Gone Girl, Whiplash ou encore Night Call

Mais après son modeste Prix du Jury à Cannes, la France veut redire plus nettement merci pour ce Mommy.

Meilleur Réalisateur

Céline Sciamma pour Bande de Filles

Thomas Cailley pour Les Combattants

Robin Campillo pour Eastern Boys

Thomas Lilti pour Hippocrate

Bertrand Bonello pour Saint Laurent

Olivier Assayas pour Sils Maria

Abderrahmane Sissako pour Timbuktu

bertrand_bonello

Mon vote va pour Robin Campillo et Eastern BoysOui, je suis un peu à l’Ouest… ou à l’Est, en l’occurrence.

Indice sur le vainqueur… >> initiales : BB

Faire triompher la ‘version non autorisée’ du biopic de Saint-Laurent, c’est un peu la réponse du berger à la Bergé…

Meilleur Film

Les Combattants, produit par Pierre Guyard, réalisé par Thomas Cailley

Eastern Boys, produit par Hugues Charbonneau, Marie-Ange Luciani, réalisé par Robin Campillo

La Famille Bélier, produit par Eric Jehelmann, Philippe Rousselet, Stéphanie Bermann, réalisé par Eric Lartigau

Hippocrate, produit par Agnès Vallée, Emmanuel Barraux, réalisé par Thomas Lilti

Saint Laurent, produit par Eric Altmayer, Nicolas Altmayer, Christophe Lambert, réalisé par Bertrand Bonello

Sils Maria, produit par Charles Gillibert, réalisé par Olivier Assayas

Timbuktu, produit par Sylvie Pialat, Etienne Comar, réalisé par Abderrahmane Sissako

static1.squarespace

Le con-Nathan vote à nouveau pour Eastern Boys…

Mais c’est bel et bien Les Combattants, grand vainqueur de cette cérémonie, qui repartira avec la plus prestigieuse des distinctions. Pour être heureux, il l’est, Cailley !

C’était la dernière séquence, c’était la dernière séance, et le rideau sur l’écran est tombé…

Coup de coeur de la FIAC 2014

J’adore aller à la Foire Internationale d’Art Contemporain chaque année au Grand Palais. La FIAC permet d’admirer une sélection des meilleures oeuvres contemporaines de galeries internationales.

Cette année j’ai découvert cet incroyable artiste : Jonas Wood, dans le stand d’une galerie new yorkaise, Anton Kern Gallery. Pourquoi j’admire son travail ?

kley-3-25-11-8

source: artnet.com

1. Le retour à la toile

Il y’a un réel travail de peinture chez Jonas Wood. Il revient à la toile, à la couleur. On est loin de l’art contemporain « je-colle-un-rond-noir-sur-un-fond-blanc, voilààà, c’est prêêêêt! » ou aux performances artistiques trop modernes.

2013-09-27-ak9859_WOO_OvitzsLibrary

jonas_wood_untitled_landscape

display_Jonas_Wood_155

2. Des scènes banales

Jonas Wood utilise son art, sa géométrie, ses couleurs pour retranscrire le quotidien américain, un couple dans un salon, des scènes de sport. Un peu « Picasso meets le 21ème siècle ! »

3bf157aefad5614bb48a22c430ccfec3

cn_image.size.jonas-wood-02-head-up

JW-12-026-600x741

3. Des airs de Picasso

Selon le Huffington Post, Wood rend hommage à Van Gogh, Matisse, Picasso ou encore Keith Haring. Sa géométrie rappellerait l’art abstrait. Définitivement, un grand artiste ce Jonas Wood ! Tous ceux qui me connaissent ne vont pas être étonnés que ce tableau est mon coup de coeur :) – regardez moi ces couleurs…

JW-12-002

Source: contemporaryartdaily.com

 

cn_image_3.size.jonas-wood-01-leslie-and-michael

Source: architecturaldigest.com

tumblr_m8i0im3kih1qctp31o1_500

Je vous laisse avec ces magnifiques oeuvres et vous dis à bientôt !

En espérant que 2015 soit riche en posts….

Fashion melody – Keira Knightley

MV5BNjAxMTI4MTgzMV5BMl5BanBnXkFtZTgwOTAwODEwMjE@._V1__SX1208_SY506_

 

On tombe amoureux de 3 choses en regardant New York Melody. La première c’est New York. Comme j’aime les films tournés à New York…  (peut être bien que je préfère New York au cinéma qu’en vrai d’ailleurs. Je pense qu’on est nombreux!). Ensuite, on tombe amoureux d’Adam Levine, de Maroon 5. Il joue de façon très juste, et même s’il joue le méchant petit copain et que son groupe s’appelle Bordeaux Cinq, on l’apprécie beaucoup. Puis, étant donné qu’on a envie de hurler à Mark Ruffalo de se laver les cheveux pendant tout le film, ce n’est pas celui-là que l’on va sauver, non non.

Mais vous l’avez deviné, nous ne sommes pas dans une chronique de ciné de Nathan, donc parlons de mode. Et la troisième chose qui rend le film agréable c’est le stylisme de Keira Knightley. J’ai apprécié le fait qu’elle porte le même petit sac vintage en cuir pendant toute la durée du film. Deux paires de sandales grecques, une queue de cheval décoiffée, des robes genoux (définition: une robe qui arrive en-dessous du genou), des pantalons carotte, et le tour est joué!

385087.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx keira-knightley-et-mark-ruffalo-sur-le-tournage keira-knightley-i-adam-levine-w-filmie-begin-again-fot-east-news keira-knightley-sings-for-begin-again  rs_560x415-140328181340-1024.Begin-Again-Adam-Levine-Keira-Knightley.ms.032814_copy v3Begin_Again

Bon, et puis comme si elle était pas parfaite, elle chante aussi de façon trop mignonne:

 

PARIS – Boire #Summer Edition (2013-2014)

SHERRY BUTT

Troisième fois que j’y vais, troisième fois que je m’y sens bien. (Jamais trois sans quatre, comme on dit). Au Sherry Butt, vous êtes dans un bar chic de New York, mais aussi dans un speak easy décontracté de San Francisco. Bref, on voyage, dans une décoration simple mais efficace qui repose sur des tons ardoise et bois. Gros plus, les serveurs sont disponibles et adorables. La musique est sublime, et le week end, le bar accueille un DJ! Pour les amateurs de boissons, les cocktails sont originaux et les bières viennent du monde entier.

Un endroit pas m’as-tu-vu (#pamatuvu), comme j’aime, mais loin d’être cheap (#tchip). Je n’ai pas de QG, mais le Sherry Butt est définitivement en lice !

On approche de la perfection les gars…

L2418258

20 rue Beautreillis – Métro Sully Morland
A tester à côté: Le Homies, gastro tapas, 26 rue Beautreillis

LE FANTOME

 

Ce bar est situé au 32 rue de Paradis, et ce n’est pas un hasard. Si vous ne connaissez pas encore ce petit paradis ludique et coloré, novembre est le mois idéal pour s’y réchauffer ! Je conseille d’arriver très en avance pour que vos fesses couvertes de denim soient tranquillement posées sur une banquette en moleskine bleue ou une chaise vintage de cantine (bien que ma bien aimée Charlotte et son poulailler ont très vite trouvé un vendredi soir à 20h30). TRANQUILLEMENT, que dis-je ! Les garçons crient au baby foot, le groupe La Femme beugle dans les enceintes, les effluves de pizzas Al Taglio se faufilent entre les bouteilles de vin, et les filles soupirent en voyant Nicolas Bedos qui rigole avec ses copains de classe.

Une impression de retourner au café près du lycée.

DSC_0033-612x288

32 rue de Paradis – Métro Grands Boulevards

CANDELARIA

Un incontournable du quartier du Haut Marais. Le cocktail Dodo’s Delight est un délice. La musique est un régal, tout comme le guacamole maison. Allez y tôt pour choper les meilleures places dans ce tout petit bar caché.

photo-1

52 rue de saintonge – Métro Filles du Calvaire

LA COMPAGNIE DES VINS SURNATURELS

Des gens gentils, une lumière chaleureuse et une déco soignée qui met tout de suite à l’aise. En plein coeur de Saint Germain des Prés, la compagnie des vins surnaturels a tout bon.

Bar a Vins - la Compagnie des Vins Surnaturels

Vous allez tomber amoureux d’une nonagénaire

Qui est Iris Von Apfel ?

Businesswoman, mondaine new yorkaise, décoratrice d’intérieur, Iris Von Apfel, c’est une vie (elle travaille pour le Women’s Wear Daily, elle participe à des projets de design pour la présidence américaine, elle gère une firme textile avec son mari, Carl Apfel (les deux époux partagent le même parfum, quel romantisme…)).  Mais Iris Von Apfel, c’est surtout un univers où tout est fantaisie. En 2005, le MET présente une exposition de son dressing et en 2011, MAC lance une ligne de maquillage inspirée par ses codes couleurs.

collection MAC, Iris Von Apfel 

Que lui pique-t-on?

Chacune de ses silhouettes est une aventure !

Voilà une extrait d’une interview du Point.fr

Ses lunettes : « Tout le monde pense qu’elles valent une fortune, alors qu’en fait j’achète les montures pour trois fois rien au marché aux puces. Lorsqu’on me demande pourquoi elles sont si grandes, je réponds toujours Mais pour mieux te voir’ ! »

Ses tuniques : « Je les achète dans le monde entier au gré de mes balades. Et la plupart du temps, j’oublie d’où elles viennent. Quoi de plus beau symboliquement que d’assortir un pantalon Christian Dior ou Alexander McQueen avec des bijoux baroques et une tunique brodée au souk ? J’aime porter le muticulturalisme sur moi. »

Ses bijoux : « J’en ai des milliers, et souvent au moins dix colliers autour du cou et quinze bracelets sur les poignets. C’est le minimum pour me sentir bien… Il y a ceux du Bhoutan, en ambre et argent, les sautoirs tibétains en corail et turquoise. Mais aussi mes propres créations, et certaines trouvailles en plastique qui me plaisent tout autant. »

Source: http://www.lepoint.fr/culture/iris-apfel-l-oiseau-rare-de-la-mode-09-06-2013-1678846_3.php 

Iris Apfel ne s’habille pas pour les autres, pour les médias, mais pour elle. C’est cela qui fait d’elle une icône:

« I buy things because I fall in love with them »

Iris Von Apfel, the Guardian, 13 Mars 2012

Capture

On lui pique aussi son appart new yorkais: ses bougeoirs animaux, ses coussins dépareillés…

Quel chic! Quelle fantaisie! Elle est pas géniale ?

Propulsé par WordPress.com.
Thème Esquire.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.